20px flag of france

Gaëlle Cassier, Membre de la Libre Association Freudienne est installée comme analyste à Pékin. Elle exerce sa clinique en français, chinois, anglais. 

Jacques Lacan, évoquant les cours qu’il a suivis avec Paul Demiéville déclare en 1971 : « […] je me suis aperçu d’une chose : c’est peut-être que je ne suis lacanien que parce que j’ai fait du chinois autrefois.» Le mandarin serait-il comme la langue idéale de la psychanalyse ?

20px flag of UK

Psychoanalyst Gaelle Cassier, a member of the Libre Association Freudienne, has recently taken up a post alongside two Chinese psychotherapists in Beijing, Xin Jin.

In 1971, recalling his time with the sinologist Paul Demieville, Jacques Lacan said, "It occurred to me that I am perhaps the Lacanian I am today only because of the Chinese I was exposed to in the past." Could  it be that Mandarin Chinese is the perfect language of psychoanalysis?